PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules

Coronavirus 2 : situation au 29 mai

 

Le suivi de la propagation de l'épidémie en Haute-Garonne est établi chaque jour par l'Agence Régionale de Santé. Les tests ne concernent plus que les gens hospitalisés. Le vendredi 29 mai à 20h, la Haute-Garonne comportait :

  • 59 hospitalisations en cours dont 10 en réanimation
  • 68 personnes décédées

Par ailleurs, diverses mesures ont été prises pour s'adapter à cette situation épidémique, mesures détaillées ci-après.

1 - Plan d'aide aux entreprises

Un comité régional de continuité économique a détaillé l'ensemble des mesures prises de façon coordonnée par l'État et le Conseil Régional afin d'accompagner les entreprises et les salariés au travers de l'activité partielle, du décalage des charges fiscales et sociales, de la garantie des nouveaux emprunts bancaires et de la mise en place d'un fonds de garantie destiné aux petits entrepreneurs. Le communiqué de presse détaillant ce dispositif est disponible ici.

2 - Dispositif de confinement

Le ministère de l'Intérieur a confirmé ce jeudi 19 mars que le document intitulé "justificatif de déplacement professionnel" ou la carte professionnelle sont suffisants pour justifier tout déplacement professionnel. Par ailleurs, voici quelques documents pour aider à savoir quoi faire face au coronavirus :

 

3 - Durée de validité des titres de séjour

Le ministre de l'Intérieur, dans un communiqué de presse disponible en téléchargement, rappelle que la nécessité de limiter les déplacements s'applique également aux personnes étrangères dont la durée de validité du titre de séjour est expirée. Une prorogation exceptionnelle de la durée de validité des titres de séjour sera validée au niveau législatif par le projet de loi d'urgence.

4 - Transports en commun

A compter du 11 mai, les transports en commun ont repris, avec des aménagements. Dans le cadre de la lutte contre le virus Covid-19, Tisséo adapte ses services. Les derniers départs journaliers pour l'ensemble des lignes de métro, tram, bus et TAD sont au plus tard à 22h00.

  • Métro : les lignes A et B fonctionnent avec une fréquence de 2 minutes 30 pour la ligne A (rames de 52 mètres) et de 2 minutes pour la ligne B.
  • Tram : Les lignes T1 et T2 fonctionnent avec une fréquence de 7 minutes 30 entre Palais de Justice et Ancely, et de 15 minutes entre Ancely et Aéroport ou Aéroconstellation.
    • Dernier départ de Palais de Justice (T1) : 22h00
    • Dernier départ d'Aéroconstellation (T1) : 20h57
    • Dernier départ de Palais de Justice (T2) : 21h50
    • Dernier départ d’Aéroport (T2) : 21h18
  • Agences Tisséo :
    Les agences Tisséo Jean Jaurès et Arènes sont ouvertes du lundi au samedi.
    L’agence Marengo-SNCF est ouverte uniquement du lundi au vendredi.
    Les agences Aéroport, Balma Gramont, Basso Cambo et Borderouge sont provisoirement fermées.

Pour préparer vos déplacements, les voyageurs sont invité à utiliser le calculateur d'itinéraires sur le site de Tisséo.

Pour la sécurité de tous, Tisséo vous rappelle l’importance de respecter les gestes barrières, l’obligation du port du masque et l’utilisation limitée d’un siège sur deux lors de vos déplacements en transport en commun.

Pour les lignes de train, les gestes barrières restent les mêmes, et les adaptations du trafic peuvent être trouvées sur la page suivante : https://www.ter.sncf.com/occitanie/horaires/info-trafic-ter

5 - Dispositifs d'alerte contre les violences intrafamiliales

Différents dispositifs d'alerte ont été mis en place pour les victimes des violences intrafamiliales, notamment durant la période de confinement :

  • l'engagement du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens pour permettre aux victimes de se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile, où elles seront accueillies et où l'alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l'ordre.
  • le 3919, numéro d’écoute national pour les femmes victimes de violence, reste opérationnel et une écoute à distance a été mise en place. La ligne est ouverte du lundi au samedi de 9h à 19h.
  • le 119, numéro d’appel pour l’enfance en danger, continue à être joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 en priorisant les appels d’enfants.
  • la plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes mise en place par le Ministère de l’Intérieur pour signaler des violences et pouvoir bénéficier d’assistance et de conseils est pleinement opérationnelle, disponible sur https://arretonslesviolences.gouv.fr/. Elle reste active 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et permet de dialoguer avec des forces de l’ordre formées aux violences sexistes et sexuelles de manière anonyme et sécurisée. Chacun peut diriger les victimes de violences conjugales vers cette plateforme, plus adaptée à la période.
  • possibilité d'envoyer un message au numéro suivant : le "114" pour une alerte discrète par SMS, dispositif gratuit accessible 24h/24, 7j/7.

Les forces de l’ordre restent pleinement mobilisées dans leur combat contre les violences intrafamiliales. Il convient de rappeler que pour tout cas de danger grave et immédiat, avec nécessité d’une intervention sur place, il convient de contacter les services de première urgence : Le 17 est évidemment à la disposition des victimes et doit impérativement être le moyen de contact utilisé en cas d’urgence. Il permet une action rapide de la police ou de la gendarmerie et que tout soit mis en place pour protéger la ou les victimes.

6 - Mise en place d'un dispositif de soutien psychologique

Dans la crise à laquelle nous sommes confrontés, chacun peut se trouver fragilisé psychologiquement. Un dispositif de soutien psychologique est mis en place par la cellule d'urgence médico-psychologique des hôpitaux de Toulouse à l'attention des professionnels de santé, des patients, de leurs familles et de manière générale pour la population. Un numéro unique est mis en place à l'échelle de la région Occitanie : 05.34.39.33.47

Par ailleurs, le Service petite enfance de la Communauté de communes des Hauts Tolosans et l’association L’enfance en chemin proposent aux familles des 29 communes du territoire une « Permanence écoute famille ». Cette permanence est assurée par les professionnels de l'association travaillant habituellement au Lieu d’Accueil Parent-Enfant (LAEP).

Vous pourrez y échanger avec un professionnel sur des difficultés, questions, doutes concernant ce confinement en famille en appelant au 06.24.60.22.21 les lundis de 9h à 12h et les jeudis de 13h30 à 17h. Vous pouvez également consulter la page Facebook de l’association: Laep l'enfance en chemin

7 - Incinération des végétaux interdit

Avec un peu d'avance (depuis le 24 mars), il n'est déjà plus permis de brûler les végétaux coupés ou déchets verts (tontes de pelouse, feuilles mortes ou produits de la taille) ou sur pied (écobuage). Ceci afin de soulager les services de sécurité et secours d'éventuels problèmes de départs de feu incontrôlés. Les déchets verts doivent donc être stockés ou compostés.

8 - Bons solidaires

Le Département de la Haute-Garonne a décidé de mettre en place la délivrance d’un Chèque d’Accompagnement Personnalisé, appelé Bon Solidaire, pour répondre aux besoins d’aide à la subsistance des foyers hauts garonnais en situation de précarité accentuée par le contexte d’état d’urgence sanitaire. Le Bon Solidaire est un dispositif de secours mis en place sur la seule période de l’état d’urgence sanitaire et pour une durée de 3 mois maximum à son issue.

Pour savoir si vous pouvez y avoir droit, et pour faire la demande :

Egalement, pour toute demande sociale urgente, les usagers ont la possibilité de contacter une Plateforme téléphonique au 05 62 13 08 00 de 9h à 12h et de 14h à 16h.  Leur demande sera évaluée et réorientée vers un travailleur social ou médico-social. Il convient parfois d'insister ou de réitérer l'appel du fait de la saturation de ce standard à certains moments.